Le Parc Madaire célèbre ses 25 ans avec une fête dédiée à la diversité des arbres

Le Parc Madaire célèbre en septembre 2017 le 25e anniversaire de sa construction. Projet innovateur de résidences à haute densité dans le cadre naturel du quartier Deschênes, le Parc Madaire a été conceptualisé par l’architecte Avi Friedman de l’Université McGill qui s’intéresse particulièrement aux projets domiciliaires abordables et assurant une excellente qualité de vie.

L’ensemble résidentiel composé de 115 unités de maisons en rangée gérées en copropriété a été construit sur le site d’une raffinerie de nickel qui a opéré à Deschênes de 1917 â 1922. Traitant du minerai de Sudbury transporté par chemin de fer "le nickel" représentait la fin de l’essor industriel de Deschênes qui à partir des années 1860 a abrité un moulin, des scieries, et un barrage hydro-électrique, tous alimentés par le courant des rapides Deschênes. Suite à l’abandon des opérations en 1922, le site du « nickel » est resté longtemps abandonné, mais a finalement été nettoyé au cours des années 1980 pour faire place, à partir de 1992, au complexe résidentiel.

Pourquoi une célébration des arbres?

Le Parc Madaire a été construit dans un quartier verdoyant, et lors de sa construction plusieurs arbres ont été plantés sur le site; avec le temps, ils ont pris de la maturité et ont contribué au caractère boisé du quartier.

Plusieurs des arbres plantés étaient des frênes, qui ont été attaqués par l’agrile du frêne. Le Syndicat de copropriétaires du Parc Madaire a fait de grands efforts pour remplacer les frênes malades et morts par une diversité d’espèces d’arbres dans le but de maintenir le caractère champêtre du quartier.

Le Syndicat de co-propriétaires du Parc Madaire a ainsi acquis une expérience considérable dans la gestion d’un parc d’arbres endommagés par l’agrile du frêne. C’est pour souligner le dévouement des propriétaires à la diversité arboricole, pour partager leur expérience qui pourrait être utile à d’autres qui affrontent même problème et pour célébrer le 25e anniversaire de ce complexe qui fait maintenant partie du patrimoine de Deschênes et de Gatineau qu’on organise cette fête de la diversité des arbres.

Lire ici les détails sur l’expérience vécue et les meilleurs pratiques proposés.

Parc Madaire is celebrating its 25th birthday with a festival of tree biodiversity

Parc Madaire is celebrating the 25th anniversary of its construction in September 2017. An innovative high-density housing complex in the midst of natural surroundings in the Deschênes neighbourhood, Parc Madaire was conceived by a McGill University architect, Avi Friedman, who was particularly interested in affordable, low-impact housing projects supporting a high quality of life.

The residential complex, which includes 115 row house units managed in condominium, was built on the site of a nickel refinery which operated in Deschênes from 1917 to 1922. The refinery used ore from Sudbury transported by rail, and operated at the end of an era of industrial development in Deschênes - beginning in the 1860s, Deschênes saw the development of grist mills, sawmills, and a hydro-electric dam, all powered by the current of the Deschênes rapids. Following the end of operations of “the nickel” in 1922, the site was abandoned and remained so until it was ultimately cleared during the 1980s to make place for the residential complex which opened in 1992.

Why a celebration of trees?

Parc Madaire was built in the midst of a green neighbourhood, and many trees were planted on the site; with the passage of time, the maturing trees added greatly to the green park-like character of Deschênes.

Many of the trees planted on the site were ashes, which have been attacked by the emerald ash borer. The Parc Madaire Co-proprietors’ Syndicate has made substantial efforts to replace dead and damaged ash trees with a diversity of tree species, with a view to maintaining the wooded character of the neighbourhood.

The Co-proprietors’ Syndicate has gained considerable experience in managing an ensemble of trees damaged by the emerald ash borer. To celebrate their commitment to tree diversity, to share their experience with others who may be facing the same problem, and to celebrate the 25th anniversary of the complex which is now an integral part of the heritage of Deschênes and of Gatineau we are organising the Parc Madaire festival of tree diversity.